L’accès à l’apprentissage pour les personnes en situation de handicap

La formation par l’apprentissage choisie par plus de 85 000 franciliens constitue une voie privilégiée d'insertion professionnelle ; pourtant les apprentis en situation de handicap n’en représentent que 0,6% en 2018.

Depuis 2017, les partenaires du PRITH ont souhaité approfondir ces constats, en menant des travaux avec des usagers demandeurs d’emplois, des professionnels de l’apprentissage (CFA, consulaires) et des orienteurs pour identifier les besoins franciliens et proposer des actions concrètes visant à développer l’apprentissage pour les personnes en situation de handicap.

 

> A l’occasion de la SEEPH 2020, l’ARS, la Direccte, l’Agefiph, le FIPHFP, Pôle emploi, Cap emploi et les Missions locales, partenaires du Plan Régional d'Insertion des Travailleurs Handicapés Ile-de-France, ont organisé un webinaire à destination des employeurs pour développer la mobilisation en faveur de l'apprentissage pour les personnes en situation de handicap.

Découvrez le webinaire du 20 novembre 2020  : " Apprentissage et handicap : quelles aides, quels interlocuteurs pour les entreprises ? "

Comment recruter ? Quelles aides financières ? Quel accompagnement ?

Vidéo à venir

  • Retrouvez ci-contre la présentation diffusée lors du webinaire

> Le 9 avril 2019, les Rencontres régionales Apprentissage et Handicap ont été organisée par les partenaires du PRITH à destination en priorité des CFA, des OPCO et des orienteurs (MDPH, service public de l’emploi, structures du médico-social), pour que le public en situation de handicap soit mieux pris en compte dans les stratégies des différents acteurs. 300 professionnels réunis en ateliers pour s’informer et partager sur l’approche des situations de handicap, sur le développement des parcours, sur le réseau d’acteurs et sur l’outillage mobilisable.

Ces ressources sont à consulter sur la page consacrée aux Rencontres du 09 avril 2019.

> La loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018 instaure des dispositions qui doivent permettre de rendre notre société, et en particulier le monde du travail, plus inclusif pour les personnes en situation de handicap : elle simplifie et redonne à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés tout son sens pour qu’elle soit le vrai levier pour l’emploi direct des personnes handicapées, elle généralise la mission de référent handicap dans chaque CFA, elle confie le pilotage aux branches professionnelles et responsabilisent les entreprises via les OPCO.